Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Système Arcadie, Secteur spatial de l'Impérium

La première attaque des robots contre des humains : le début de la fin ?

8 Octobre 2021 , Rédigé par Droopy Publié dans #robots

Le titre est accrocheur, sans doute trop. Mais la nouvelle à son importance. En 2020, pour la toute première fois des robots ont attaqué des humains de leur propre chef.

La nouvelle est à la fois terrifiante tout en restant d’une banalité déconcertante. Le rapport des Nations Unis publié par le New Scientist en mars affirme que les soldats du général Haftar ont été pris en attaqué par des drones. Ces drones (des quadrirotors Kargu-2 de fabrication turque ) ont fonctionné de manière autonome sans le contrôle d’un opérateur.

Il faut noter que les drones ont agi ainsi, car ils ont été programmés pour le faire. Si le contrôle humain était absent. Cet ordre à bien été donné par un autre humain. De fait, la responsabilité incombe bien à l’organisation qui les a déployés. D’une certaine manière, l’attaque de ces drones est comparable aux effets d’une mine qui aurait fonctionné de manière indépendante. Les drones, comme les mines, agissent de cette façon car ils ont été conçus et mis en place pour cela.

Même si l’intelligence artificielle de ces engins, n’a aucune conscience et agit en fonction de sa programmation, cette opération ouvre une réelle boite de Pandore. Car, on va confier de plus en tâches militaires à des drones et à des robots. Ces robots vont communiquer par le biais de réseaux de plus en plus performants sous un contrôle de moins en moins efficient de la part de militaires… qui n’ont pas les réels moyens de les contrôler. De fait, une perte de contrôle partielle, voire totale n’est pas à exclure. Sans aller jusqu’au film Terminator où la série Galactica, ou les robots se révoltent consciemment contre leur créateur, le risque de la perte de contrôle qui engendrerait des attaques de robots de combat ne peut pas être exclu.


 


 


 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article